Face aux risques que présente le Coronavirus, le ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a émis une note sur les nouvelles procédures de gestion des escales des navires de commerce et pêche hauturière.

Cette procédure s’applique aux navires de pêche sous pavillon étranger et aux navires de commerce (à l’exception des RORO et ROPAX transportant des camions avec chauffeurs exclusivement) autorisés à accéder aux ports du Royaume du Maroc.

Les navires doivent être maintenus en rade en attendant l’évaluation des risques par l’officier de santé habilité à délivrer la libre pratique et à définir les mesures de protection à prendre, pour les personnes devant accéder au navire, en concertation avec les autorités portuaires.

Après accostage du navire, aucun contact physique (accolade, bise, poignée de mains, …) ne doit être établi entre l’équipage du navire et le personnel au sol accédant au navire.
Aucun membre d’équipages n’est autorisé à quitter le navire sauf en cas d’extrême urgence et sous contrôle des services sanitaires.

Pour les navires de pêches :

Les inspections des navires doivent être effectuées par un interlocuteur unique désigné par le délégué de pêche du port concerné. Etant donné que cet inspecteur désigné est la première personne à accéder navire, il doit être impérativement équipé d’un masque FFP2 et de gants lors de sa rencontre avec le Capitaine du navire et de son équipage qui doivent également porter des équipements de protection.

Pour les navires de commerce :

Etant donné que le pilote est la première personne à accéder au navire, il doit être impérativement équipé d’un masque FFP2 et de gants lors de sa rencontre avec le Commandant de bord et de son équipage qui doivent également porter des équipements de protection.

Désigné interface unique du Commandant de bord, l’Agent maritime est chargé de traiter toutes les formalités relatives à l’escale. Il ne doit accéder à bord du navire qu’après le retrait des membres de l’équipage de la passerelle. Les documents officiels doivent être placés sous film plastique et faire l’objet d’une désinfection avant leur remise aux autorités concernées.

NOTE N°7/2020